Effet de la couche de protection CRAPAL®

Le revêtement de zinc protège l'acier par la formation en surface de produits réactionnels solides qui, en cas d'enlèvement, se renouvèlent par l'exposition aux intempéries jusqu'à la consommation totale de la couche de zinc.

En cas de détériorations mécaniques de la surface (rayures, rainures, abrasions) l'acier mis à nu est protégé cathodiquement par la couche de zinc. Le zinc, représentant l'anode consommable, empêche donc la corrosion de l'acier.

Par contre, dans le revêtement de CRAPAL®, la présence d'aluminium, moins noble que le zinc mais ayant toutefois une grande affinité avec l'oxygène, génère la formation d'une couche d'alumine extrêmement adhérente.
La réaction anodique partielle du zinc est ainsi ralentie ce qui prolonge la durée de vie de la couche de protection CRAPAL®.

Cependant la protection cathodique du fil d'acier n'est pas diminuée, donc l'effet actif du zinc n'est pas affecté.
Quand la couche de CRAPAL® est consommée ou déteriorée, de part la diffusion de l'aluminium dans l'acier, une couche de protection se forme, comme on peut l'observer aussi sur les inox. L' "effet à distance", au niveau de la coupe par exemple, est encore amélioré comparativement à une couche de zinc.