Résultats d'essais *)

Des fils d'acier issus d'une production normale et revêtus d'une couche équivalente (environ 300 g/m2) soit de CRAPAL®, soit de zinc, ont été soumis à un grand nombre d'essais de corrosion accélérée.
Les principaux résultats des essais physico-chimiques et électro-chimiques sont décrits ci-après.

Essai SO2 (EN ISO 6988)

L'essai SO2 selon EN ISO 6988 a démontré une amélioration d'un facteur au moins égal à 3 de la protection contre la corrosion par le CRAPAL® par rapport à des couches de zinc.
1 cycle = 8 heures dans l'atmosphère SO2 et 16 heures dans l'atmosphère normale.
Addition de SO2 par cycle: 2,0 l

Essai au brouillard salin SS (DIN 50021, ASTM B 117)

Après une exposition de 600 heures au brouillard salin SS selon DIN 50021, la perte de masse du CRAPAL® (soit 120 g/m2) est à peu près 3 fois moins importante que celle des couches de zinc traditionnelles.
La protection relative contre la corrosion augmente lorsque l'épaisseur de la couche diminue, ce qu'on peut expliquer par l'augmentation de la teneur en aluminium à la frontière de l'acier et par la formation d'une couche de A2O3.

La pratique a jusqu'à présent confirmé les résultats des essais de corrosion comme par exemple:

  • les câbles porteurs "Nuage Léger" à Paris la défense
  • le pylone de l'emetteur ondes moyennes de la radiodiffusion hessoise à Francfort
  • le stade Gottlieb-Daimler à Stuttgart

*) La branche "matériaux et protection contre la corrosion" du département technique de sécurité de l'université de Wuppertal a réalisé dans le cadre d'une étude scientifique des series de test, dans lesquels on a examiné le comportement par rapport à la corrosion des alliages zinc-aluminium sur les fils d'acier.



Test SO2 (EN ISO 6988)Essai au brouillard salin SS (DIN 50021, ASTM B 117)